MAJNUN et MÉLOBLAST se réunissent pour une création originale


Vendredi 5 Avril – 20h30

Tarif normal : 8€

Tarif réduit : 6€

Tarif adhérent : 4€

La première rencontre entre MAJNUN et MÉLOBLAST s’annonce explosive : d’un côté, un chanteur bercé par les musiques d’Afrique de l’ouest accompagné de quatre de ses fidèles musiciens, fougueuse rythmique au groove redoutable. De l’autre, un sextet de jazz, laboratoire sonore aux allures de fanfare déjantée, à l’audace sans limite. Onze musiciens qui vous emmènent ailleurs, entre traditions africaines et jeux expérimentaux, entre écriture sophistiquée et improvisation débridée.

MAJNUN

MAJNUN : Chant, guitare

Lamine NDIAYE : Batterie

Victor LECOQ : Basse

Jean-François MENDY : Guitare, choeurs

David SEVESTRE : saxophone soprano, saxophone ténor, minikorg, choeurs

Julien PETIT : trompette, trombone, choeurs

MÉLOBLAST

Thierry JAMMES : trompette, bugle

David SEVESTRE saxophones

Stéphane MONTIGNY : trombone

Sébastien JANJOU : guitare

Julien PETIT : sousaphone

Vincent MARTIN : batterie

MAJNUN, amoureux du rythme, s’est forgé au fil des années sa propre identité artistique, mêlant des notes afro-blues, une base résolument jazz et une plume raffinée, débordante d’imagination. Avec, à coeur, de créer sur les principes de la tradition orale, MAJNUN se définit aussi par une maîtrise des règles de l’improvisation, ainsi qu’une connaissance assidue de la théorie musicale.

MÉLOBLAST s’invente et se réinvente à chaque morceau. la force du sextet, c’est sa capacité à tromper l’audience en naviguant de passages improvisés à envolées rock, en passant à un univers planant indéfinissable. Ensemble, les six musiciens ont envie de créer, encore et toujours, autour de tout ce qui les inspire. Et l’inspiration, ils sont prêts à aller la chercher loin des standards du jazz, des fondamentaux du genre.

Après la présentation de leur projet respectif, MÉLOBLAST & MAJNUN se réunissent sur scène le temps d’un voyage en commun.

MÉLOBLAST, par son expérience en Colombie, à l’occasion du projet Jazztropicante en 2017, s’est nourri d’influences colorées et festives, en créant des morceaux sur-mesure lors d’une résidence à Bogota. Démontrant une capacité certaine à fusionner les matières, doublée d’une appétence pour la découverte de sonorités étrangères, MÉLOBLAST se construit à présent dans l’Hexagone et se définit ainsi, riche de cette expérience en Amérique du sud.

MAJNUN, lui, vient résolument d’ailleurs. Mais il a souhaité prendre le temps de construire un répertoire qui lui est propre, résonnant avec sa personnalité hors-normes, avant de revenir sur les routes lointaines, parfois fantasmées, du voyage. Son souhait pour 2019 serait une tournée en Afrique. L’artiste et ses camarades souhaiteraient parcourir les territoires du Bénin, du Mali, de la Mauritanie avec un passage obligé par le Sénégal car c’est là que tout a commencé.